Comme l’ont récemment observé Jézabel Couppey-Soubeyran dans Le Monde et Sébastien Gouspillou dans le Journal du Coin, Bitcoin vient de faire une entrée discrète dans le programme de Sciences économiques et sociales en classe de première, un nouvel enseignement de spécialité choisi par un très grand nombre d’élèves.

Objectif de l’activité pédagogique proposée autour de Bitcoin : « Faire réfléchir les élèves sur les propriétés de la monnaie ». L’activité s’articule autour de quatre vidéos (dont trois issues de l’euro vidéo challenge organisé par la Banque Centrale Européenne en 2017) :
« Le bitcoin peut-il remplacer l’euro ? »
« Le bitcoin est-il la monnaie du futur ? »
« Faut-il avoir confiance dans sa monnaie ? »
« le Bitcoin est-il une monnaie comme les autres ? » (issue du site Dessine-moi l’éco).

A partir de ces documents on demande aux élèves de « lister les fonctions de la monnaie évoquées », de « montrer comment les appliquer au Bitcoin« , puis de « dissocier euro et Bitcoin, du point de vue de la confiance ».

On pourra évidemment regretter que certaines vidéos soient un peu datées et ne tiennent pas compte des dernières évolutions (notamment les « layers 2« ) qui ne sont pas sans implication sur la façon d’appréhender Bitcoin. On pourra également se demander si la BCE est l’organisation la plus objective pour sélectionner des documents sur ce sujet. On saluera tout de même une avancée significative : on parle de Bitcoin dans un programme scolaire [1].

Pour les enseignants qui souhaiteront aller un peu plus loin dans la réflexion nous proposons ici quelques pistes de questionnements complémentaires :
– Pourquoi Bitcoin est-il plus qu’une monnaie ? / Quelles sont les possibilités nouvelles offertes par Bitcoin ? / Qu’est-ce que Bitcoin a que l’euro n’a pas ?
– Pourquoi est-il important, dans un monde où le dollar US, monnaie d’un Etat, règne en maitre, de fournir une alternative monétaire neutre qui ne soit l’émanation d’aucune autorité centrale ?
– Pourquoi est-il important, dans un monde où s’épanouissent les régimes autoritaires et la surveillance électronique de masse, de développer une alternative monétaire résistante à toute censure ?

Ces questions pourront bien entendu être abordées également dans le cadre de l’enseignement de spécialité « Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques ». 🙂

Source : eduscol.education.fr


[1] Et on cite même (discrètement) la FAQ de bitcoin.fr sur Eduscol (portail pédagogique officiel du ministère de l’éducation nationale).

https://www.binance.com/?ref=16820269

Join the Binance global trading platform

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *